Comment élever un enfant à fort caractère

Les parents qui ont plusieurs enfants savent très bien que chaque enfant a son propre caractère et que la relation, la communication et la façon d’agir varie selon l’enfant.

Cependant, certains enfants donnent un peu plus de fil à retordre à leurs parents que d’autres ! Ce n’est pas intentionnel bien sûr. C’est leur nature et leur forte personnalité qui guident leurs comportements.

Qui sont les enfants à fort tempérament ?

Ils sont souvent étiquetés (à tort) comme « enfants turbulents », « enfants difficiles » ou encore « enfants capricieux ». Ils sont courageux, ne lâchent rien et s’opposent très souvent. Les parents ont beaucoup de mal à les faire changer d’avis. Ils sont vifs et vivent la vie à plein régime, en testant sans cesse les limites. Ces enfants veulent absolument apprendre les choses par eux-mêmes au lieu d’écouter les « grands ».

Se déculpabiliser

Vous voyez toujours les autres enfants obéissants et calmes alors que vous êtes en conflit permanent avec les vôtres sans parler du regard et du jugement des autres sur vous ?

Votre enfant ne cesse de passer du rire aux larmes, n’en fait qu’à sa tête, se prend pour votre mère (carrément) et a besoin d’une extrême attention et vous vous culpabilisez « Est-ce de ma faute ? » « Suis-je incapable de gérer mon enfant ? ». Cette impression de ne pas être à la hauteur, de vivre un échec, vous le ressentez à chaque opposition de votre enfant.

Concernant le regard extérieur, il est tellement simple d’incomber toute la responsabilité aux parents :

Il crie, il frappe : C’est parce que ses parents sont violents avec lui.

Il n’écoute pas : C’est parce que ses parents ne lui mettent pas de limite.

Non, ce n’est pas de votre faute.

Marina Failliot-Laloux explique dans son livre « Mon enfant a du caractère » que plusieurs facteurs entrent en compte dans la personnalité de l’enfant :

1) La part d’innée : votre enfant à son propre caractère dès la naissance. Comme tout individu, il est à la fois unique et le fruit d’un mélange génétique de chaque parent.

2) La part d’acquis : en tant que parents, vous avez un rôle majeur dans la vie de votre enfant. Mais la relation que vous entretenez avec lui est une interaction où chaque individu grandit avec l’autre.

Une force dans le futur

S’il réussit à s’épanouir, un enfant au caractère bien affirmé deviendra peut-être un remarquable adulte, capable d’aller au bout de ses convictions grâce à sa détermination, son dynamisme et sa persévérance. Ce ne sera pas facile tous les jours, mais pensez à long terme. Imaginez l’adulte qu’il pourra devenir s’il sait utiliser sa personnalité comme une force. Dites-vous que c’est surtout une chance et non une fatalité, et qu’un jour, vous serez fière de votre petit(e) qui aura réussi à entreprendre tous ses projets. A ce moment-là, vous ne regretterez pas du tout les innombrables efforts fournis pour l’aider à s’épanouir.

Notre rôle de parent

Votre objectif n’est pas de faire entrer votre enfant dans un moule en voulant à tout prix « casser » son caractère. Il a plutôt besoin que vous l’appreniez à canaliser ce tempérament pour en extraire le meilleur. Par ses comportements inappropriés, il recherche avant tout de la fermeté et un cadre clair. Le rôle du parent est de lui rappeler, avec bienveillance et fermeté, qu’il n’a pas toujours raison et qu’il a beaucoup de choses à apprendre. C’est un cheminement qui n’est pas facile pour les adultes et qui demande beaucoup de patience. Prenez le temps de discuter en couple des valeurs essentielles que vous désirez transmettre.

Avoir un enfant déterminé nous oblige parfois à revoir notre définition de l’éducation. Elever un enfant pour qu’il devienne respectueux et coopératif n’implique pas forcément que l’enfant obéisse uniquement à des ordres donnés.

En effet, lorsqu’un enfant qui a du caractère est forcé à se soumettre, il trouve cela insupportable et peut sentir son intégrité menacée.

Cependant, on peut se servir de « ruses » pour atteindre notre but sans lutter pour la prise de pouvoir.

Donner le choix 

Lorsque vous lui proposez de choisir, votre enfant a la sentiment d’avoir le contrôle de la situation. Pourtant, c’est vous qui le guidez sans qu’il ne s’en rende compte.

« C’est maman ou papa qui te douche ? » (But atteint : Se doucher)

« Tu veux te changer dans ta chambre ou ma chambre ? » (But atteint : Se changer)

La technique du 1…2…3 !

Votre enfant aime beaucoup les challenges et même s’il s’oppose à quelque chose, il ne voudra pas perdre au jeu du 1..2..3 ! Et s’activera avant que vous n’arriviez au 3 ! La même technique fonctionne su l’on compte jusqu’à 10 ou 20 quand l’enfant est petit et impatient (par exemple pour le faire patientez lors du brossage de dents, il connait que le brossage se termine à 20).

Le laisser expérimenter

Un adulte a eu le temps d’acquérir un certain nombre de connaissances, de compétences et d’apprentissages. Les enfants à fort tempérament ont besoin d’expérimenter par eux-mêmes pour se forger leurs opinions personnelles. Ils veulent sentir si le four est chaud. À moins de gros risques, il est plus efficace de les laisser apprendre par l’expérience plutôt que par le contrôle. Votre enfant va ainsi tester régulièrement vos limites. Ce n’est pas parce qu’il est « désobéissant » mais c’est sa manière à lui d’apprendre les choses. Une fois que l’on est conscient de ce besoin, il est plus simple de rester calme et d’éviter les cris dans votre relation.

Donner des responsabilités

Lorsque votre enfant se sent indépendant et responsable, il aura moins besoin de s’opposer à vous. Laissez-le être en charge du plus d’activités possibles dans le quotidien : s’habiller, mettre ses chaussures, mettre le couvert, desservir la table, etc. Il aime qu’on le considère capable de faire les choses tout seul, sans aide. De plus, il apprendra très tôt le sens des responsabilités.

Routine et règles de vie

Un enfant au caractère bien trempé ne refuse pas le cadre, si celui-ci est clairement exprimé et compris. Des règles justes pour éviter les disputes sans fin !

« Lorsque l’alarme sonne, on éteint les écrans »

« On range un jeu avant de commencer un autre »

« Dans la douche, on se brosse les dents »

Il sera le premier à vous rappeler la routine/règle si vous oublier de faire quelque chose !

Donner une autre option

Forcer crée toujours une offensive avec les humains de tout âge. Si vous prenez position, vous risquez de pousser votre enfant à vous défier juste pour prouver quelque chose. Prenez un instant, respirez et rappelez-vous que gagner une bataille contre votre enfant risque de vous faire perdre le plus important : la relation avec lui. Quand exécuter son désir n’est pas possible, offrez-lui une alternative afin qu’il se sente « écouté ».

« Non, tu ne peux pas manger ton yaourt sur le canapé, mais tu peux le manger à table, à côté de moi ».

« Tu ne peux pas écrire au stylo dans mon livre, mais tu peux écrire dans mon cahier ».

Écoutez-le

Vous pouvez penser qu’en tant qu’adulte, vous savez mieux les choses que votre enfant. Mais votre enfant peut aussi avoir raison, en particulier lorsqu’il s’agit de ce qu’il ressent ! Mais votre enfant a une volonté sans faille et de fortes opinons. Quand votre enfant s’oppose à vous, demandez-lui de vous expliquer pourquoi.

Écoutez attentivement à ce qu’il tente d’exprimer.

« J’aimerais savoir pourquoi tu ne veux pas manger ? » « Pourquoi tu ne veux pas aller à l’école ? » « Pourquoi tu ne veux pas prendre ton bain ? »

Vous serez surpris par ce qu’il a à vous dire ! Cela vous aidera à mieux comprendre sa vision de la situation et à y répondre de la meilleure façon.

Lâcher prise

Il faut savoir lâcher prise quand la pression est trop forte pour vous ou pour votre enfant. Le but étant de définir pour vous ce qui est « tolérable » et ce qui ne l’ai pas.

Vous pourrez ainsi lâcher prise pour ce qui est « tolérable » comme par exemple mettre des savates au lieu des baskets, ne pas prendre son bain tout de suite, etc.

Ce qui n’est pas tolérable, ce sont les actions de violences ou celles qui sont dangereuses comme traverser la rue sans regarder.

Lâcher prise ne signifie pas démissionner ni abandonner. C’est garder votre énergie pour les moments où il faudra imposer un cadre clair et s’y tenir.

Combler ses besoins

Une attitude inappropriée est souvent le résultat d’un besoin non satisfait que l’enfant tente de combler d’une façon ou d’une autre.

Selon les études du psychologue américain Abraham Maslow sur la hiérarchie des besoins, il existe 5 familles de besoin. S’ils sont satisfaits, ils contribuent à l’épanouissement de l’individu et à plus forte raison de l’enfant. Dans l’ordre d’importance :

1) Besoins physiologiques : Une hygiène de vie saine. Bien manger et boire, avec moins de sucres et d’écran, un sommeil suffisant et des activités physiques.

2) Besoin de sécurité et de protection : avoir une stabilité sécurisante par les routines et les cadres clairs.

3) Besoins sociaux : se sentir aimé, chéri, écouté.

4) Besoin d’estime de soi : sentir qu’on respecte nos paroles, nos actions et nos pensées (sans recevoir sans cesse des reproches et punitions).

5) Besoin de s’épanouir : Être autonome, pouvoir prendre des décisions, être créatif.

Planifier un temps de plaisir ensemble

Afin de satisfaire le besoin d’attention des enfants, nous pouvons leur dédier un temps spécial en dehors du quotidien habillage-repas-devoirs.

Il s’agit de consacrer un moment où nous lui assurons notre pleine présence. Ce temps évolue selon l’âge de l’enfant :

– Moins de 6 ans : environ 10 minutes par jour

– Jusqu’à 12 ans : 30 minutes par semaine

– Après 12 ans : une fois par mois

C’est un outil très efficace pour renforcer la relation avec notre enfant.

Conclusion

Les parents l’ont bien compris. Éduquer un enfant au caractère bien trempé est un défi au quotidien. Sachez que vous apprenez de votre enfant autant qu’il apprend de vous. Certains jours, rien ne fonctionnera. A ce moment, vous en discuterez avec votre enfant et votre partenaire, afin de trouver une solution. Ainsi, les parents et l’enfant pourront évoluer ensemble.

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu es libre de recevoir gratuitement le livre

 "Devenir une maman organisée en 10 étapes"